Forum des trois séries : Lost, Prison Break et Grey's Anatomy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Igneous (by Stefany)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stefany

avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Igneous (by Stefany)   Ven 8 Juin - 16:34

Titre : Igneous
Auteure : Stefany
Fandom : Lost
Personnages/Couples : *hum hum* Jack/Juliet, Sawyer/Kate, Sayid/Kate, Sayid/Shannon, Boone/Shannon, Hurley/Libby sont tous mentionnés.
Spoilers : 3x10 Tricia Tanaka is Dead
Rating : R
Notes de l’auteure : PEUT ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UN 2ÈME CADEAU POUR LUNA^^
Apoca!Fic time! Qu’est-ce qu’une apoca!fic? C’est une fic qui est tellement sombre qu’on pourait dire que l’histoire se passe pendant l’apocalypse. Logique, non? J’ai pris 1 semaine pour écrire cette histoire et j’en suis plutôt fière. À vous de voir. Ah oui, aussi, j’oubliais : ne vous inquiètez pas, les morts ne sont pas vivants. Ils sont juste présents.
J’adore les Apoca!Fic. J’adore écrire ce genre d’histoire.
Et faites pas attention à l'orthographe, j'ai pas eu le temps de corriger le tout. Rolling Eyes

Igneous

Ce qu’il faut se rappeler c’est qu’il ne virent plus jamais Jack.

-

Ils reviennent aussi vite qu’ils sont partis, Kate regardant ses pieds, chacun de ses pas sur l’herbe mouillée, murmurant toutes les raisons pour lesquelles ils doivent y retourner. Sayid garde son arme dans ses mains et Locke regarde le ciel.

« Nous y retournerons demain » dit Sayid, mais il regarde Kate.

Shannon rit tandis qu’elle se laisse tomber d’une branche d’un arbre, tout près. Sayid frissonne.

-

Locke se réveille avant le lever du soleil alors que la toile formant le toit de sa tente est relevée.

« Tu peux te rendormir, John » dit Boone. « Le temps n’est pas encore venu »

Il rêve à des escaliers qui ne mènent nul part sauf vers le bas et son crâne se fracture sur les marches de marbre alors qu’il perd le pied.

-

Le matin où le bateau de Michael et Walt s’échoua sur la plage Sawyer tira une balle dans la tête de Michael.

Aaron avait pleuré. Walt aussi.

-

Le matin où le bateau de Michael et Walt s’échoua sur la plage le ciel était bleu et sans nuage, et comme toujours, Sun fut la première a les appercevoir, loin à l’horizon.

Il y avait une réception qui les attendaient et Desmond trouvaient leur confiance aveugle insupportable :

« Vous ne savez pas qui se trouve là-bas! Vous ne savez pas qui ils sont! Ça pourrait être Eux, ça pourrait... »

Il n’avait pas dit grand chose ensuite.

(Plus tard : Quand Charlie goûte du sang couler dans sa bouche et qu’il peut à peine respirer, quand des débris de statuettes reposent dans ses mains, il sait que Desmond avait vu le tout).

Michael avait mit pied hors du bateau et Sun l’avait serrer dans ses bras.

Ensuite : Il y eut un coup de feu – juste un, et plus tard, assis près du feu avec des couvertures, ils s’en rappèleront comme un film – un éclat de rouge et un cri.

Michael est tombé sur le rivage, un petit trou au niveau de la tempe.

C’était Sun qui avait crié et Jin qui l’avait rejoint, fort, rapide (et il y avait du sang sur ses mains, un peu sur son cou, et Jin, Jin, il criait quand elle tourna la tête – ferme les yeux)

Sawyer lacha son arme ; « Le docteur mérite au moins cette revanche » murmure-t-il.

Sun vomit dans l’océan.

-

Sayid pouvait ressentir qu’elle ne lui accordait pas tout son temps libre.

Par contre, l’inceste – il n’y avait pas de sang, pas de parents, pas de boutiques de robes de mariée et encore moins de cours de ballet classique – n’avait plus aucune signification là-haut.

(Alors ils s’embrassaient sans aucune honte – il n’y a personne pour te juger)

-

Ce qu’il faut se rappeler c’est que Jack n’est pas mort. Il est toujours en vie, vivant avec Eux, et ils ont des réunions et des barbeques et ils discutent du Président Nixon et de Tsar Nicholas et Thomas Edison comme s’ils étaient toujours en vie.

Il est toujours là, il partage une maison, une table de cuisine, peut-être une vie (la sienne) avec elle. Il y a des rideaux qui, il en est certain, ont déjà décoré les fenêtres du salon de sa mère, il y a du popcorn fait au four micro-ondes et des films toujours en noir et blanc (« C’est mon préféré » dira-t-elle devant le film Hitchcock ; ils se partageront le même côté du sofa et éventuellement le même côté du lit). Éventuellement, il y a un enfant, mais ça ne fait rien.

Voyez, rien de tout ça n’est réel, après tout.


-

Walt était parti avant le coucher du soleil.

Personne n’essaya de l’arrêter.

Il disparu dans la jungle, ses cris perdus dans le vent, dans les arbres.

(Ses mots n’étaient même pas en anglais)

-

La nuit après que Sawyer ait tiré Michael, Shannon est revenue.

« Ça fait toujours mal » murmure-t-elle, mains sur son ventre.

La pluie commença à tomber.

Sayid ne se souvient plus comment prier.

-

Charlie a tué le bébé.

-

Claire s’accroche. Personne ne déplace le corps.

-

« C’est les nombres » dit Hurley.

Il ne peut pas l’entendre répondre. Il ne peut pas l’entendre (Libby) sous tant de saleté, sous la planète. Il commence à creuser.

« C’est les nombres » s’essoufle-t-il et le trou devient plus gros.

Et ensuite, entourée par son odeur, il tombe à la renverse.

Il dit le nombre « 4 » et arrête.

-

Kate ne parle pas à Sawyer sauf pour lui dire à quel point elle le déteste.

C’est toujours l’index contre son torse (« Je peux sentir tes os » dirait-elle si d’autres mots serait appropriés), le repoussant, à voix basse : « Je te déteste »

Plus tard : les mots changent, ses yeux sont toujours lumineux.

« Je veux que tu regardes » dit-elle.

-

Jack se tourne dans le lit.

Il a un corps chaud, là, tout près.

Elle soupire.

(Souviens-toi, souviens-toi...)

-

Locke se réveille à la vision d’un tigre qui fonce sur Boone.

Il peut goûter le métal.

-

Kate n’embrasse pas Sayid et ses dents mordent son épaule.

« Tu te souviens de ça? » dit-elle à son oreille, sa langue, ses dents autour du lobe.

Elle s’éloigne, et il y a des yeux sombres, ronds, confus, et quand il dit, « Tu n’es pas...tu n’es pas elle » elle rit. Il frissonne.

S’agenouillant, les mots « Je peux le devenir » se perdent alors qu’elle s’attaque à tout le reste.

Sawyer (et Shannon) regarde.

-

Sun arrêta de manger. Jin lui apportait des fruits et du poisson, la suppliant d’avaler quelque chose.

Sun arrêta de manger et lorsqu’elle ne se réveilla pas un matin, personne ne fut surpris.

-

Charlie a tué le bébé au milieu de la nuit.

-

Nikki et Paulo sont côtes à côtes.

Ce qui est étrange, diront-ils, c’est qu’ils sont tous les deux morts avec des couteaux dans les mains (avec du sang coulant le long de leurs doigts, et un sourire que sur ses lèvres à elle).

-

Eko vint une nuit et il ne laissa aucune trace dans le sable.

« John » avait-il dit.

-

Il y eut une journée où la plage était silencieuse, déserte.

Rose et Bernard disparurent dans la jungle.

Quelqu’un murmura, « Puisse Dieu les protéger »

-

Il ne pleut pas et Sawyer reste étendu dans la boue.

Elle le prend par l’épaule, lourde, poids mort.

« Allons-y » dit Kate. « Allons-y » et elle serre plus fort, ses mains laissant des traces rouges sur son t-shirt.

« Sawyer...nous devons...nous devons y aller », sa voix tremble et elle remarque de petites choses, maintenant, petites choses qui se promènent dans l’air, la sueur coulant le long de son cou, ses mains – elle sont rouges et elles sont rouges et ça la rend malade – et il y a ses yeux, ouverts et vitreux, les paupières ne bougent pas.

« Oh mon Dieu » les mots viennent en un souffle. « Oh mon Dieu, oh mon Dieu oh mon Dieu oh mon Dieu – non non non non non... »

Elle le secoue une nouvelle fois. Ses cheveux lui tombent sur le visage, cachant ses yeux (ouverts, Katie, ils sont ouverts).

« Tu dois...nous devons...non, merde! » Son coeur débat contre sa poitrine et elle prend une grande respiration, elle ne doit pas pleurer, et Tom est mort dans le siège juste à côté du sien et Papa est réduit en morceaux. « Non, James. James...James... »

Ses mains sont rouges.

Il y a un sifflement entre les arbres, les branches s’agitent.

« Oh, Katie »

Sa maman lui dit ; « Oh, Katie, regarde dans quelle galère nous sommes »

Le bout de l’arme à feu est froid contre sa langue.

-

« Tu as fait ça » dit-elle.

Le caillou n’a pas l’air si lourd dans ses mains, et quand il touche le sol, ce n’est pas un gros choc. Elle le fait à nouveau. Et encore et encore et encore et elle regarde le tableau qu’elle peint en rouge.

Elle est assise seule sur le plancher de la jungle, et ils murmurent, disait Rousseau, ils murmurent. Mais elle avait tord. Ce ne sont pas les Autres – ce sont Eux – elle ne peut plus respirer – c’est la mort.

Elle peut les entendre – sa mère, son père, Tom ; il y a un éclat de rire et, oui, ce doit être Shannon.

Il y a Sawyer. Il y a Sawyer. Il y a Sawyer. (Il n’y a pas Jack, il n’est pas là – il n’est pas mort)

« Où es-tu? » s’écrie-t-elle. « Où es-tu? Jack? Où es-tu? »

Elle prend une grande respiration (ils ne s’arrêtent pas).

Elle le prend par l’épaule, lourde, poids mort.

-

Charlie a tué le bébé au milieu de la nuit et s’ils auraient regardé attentivement ils aurait pu voir les petites statues brisées tout autour de lui.

Après : Il a avalé de l’héroïne jusqu’à ce qu’il ne puisse plus rien voir.

-

Un matin arrive où un oiseau crit dans dans l’air, volant bas dans le ciel, et du sang derrière lui, sur le sable, sur Jin.

Ses yeux figent et il s’étouffe.

(Il a coupé sa propre langue).

-

« Tu fais ta propre chance » disait-il. « Tu fais ta propre chance »

Le pneu frappe un rocher, il s’envole. Il tourne et il tounre et il –

Il y avait un arbre.

Personne ne trouvera son corps.

-

Il y eut un dimanche – enfin, c’est ce que disait le petit calendrier près du pot à café – et Jack demande à Ben, ses lunettes basses sur son nez, un mots-croisés presque terminé, ce qu’ils font ici.

« Pourquoi, Jack » Il prend une bouchée de son muffin anglais. « Tu crois que tu es le seul prisonnier ici? »

Il s’approche, un coude sur la table. « Qu’est-ce que ça veut dire? »

« Nous ne pouvons pas La laisser. Nous lui appartenons et nous devons lui montrer que nous valons la peine d’être là »

« La? La qui? » Le ventilateur fait du bruit au-dessus de sa tête ; il avale lentement.

Il y a un sourire froid et Juliet rit de l’autre côté de la fenêtre, il y a un murmure de conversation.

« L’île, bien entendu »

-

Le matin où le bateau de Michael et Walt s’échoua sur la plage ils le laissèrent à cet endroit.

Desmond rit alors qu’il s’en empare, le poussant dans l’océan.

-

« Vas-tu t’enfuire? » demandent les arbres et Locke ne bouge pas. « Peux-tu t’enfuire, John? » Il se cogne le genou contre un rocher et il tombe, les mains dans la boue.

Il y avait un bunker et il y avait un chemin ; il y avait un bunker et il y avait un chemin.

« Tu as menti » murmure-t-il, toujours sur le sol, il attend.

« Bien entendu » murmurent-ils à leur tour.

-

Un chien aboit.

-

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://second-of-may.livejournal.com
Raven
*Admin and Jacket's side*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1219
Age : 25
Localisation : Vers Jack Shepard !
Emploi : Collègienne
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Igneous (by Stefany)   Ven 8 Juin - 17:09

Twisted Evil affraid Ouahou ! C'est fantastique ! C'est même l'une de tes meilleures ! Razz J'aime beaucoup l'ambiance macabre. En plus tu fais vivre tous les personnages donc c'est très chouette.

Bravo.

_________________
Just... Nicole Kidman for now

Signature de LiveJournal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3series.superforum.fr
Luna Girl
*Admin and Justin&Kathryn Addict*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1373
Age : 25
Localisation : California
Emploi : Collégienne
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Igneous (by Stefany)   Ven 8 Juin - 17:19

OMG! C'est merveileux bravo! Je vais pas faire de commentaires unitiles cette foi Wink

_________________
Ali Larter Addict

Avatar and ban by me !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
evy

avatar

Féminin Nombre de messages : 528
Age : 27
Localisation : Dans l'eau turquoise,près de Jack...
Emploi : Lycéenne
Date d'inscription : 01/03/2007

MessageSujet: Re: Igneous (by Stefany)   Ven 8 Juin - 20:38

Whaou! Very Happy
Vraiment superbe fic!!!
L'ambiance est vraiment sordide mais j'adore ça! Razz
Donc pour ne pas changer de d'habitude:je te dis bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losangelesuniversity.fr-bb.com/index.htm
Stefany

avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Igneous (by Stefany)   Mar 12 Juin - 1:59

Merci beaucoup les fillees!! Very Happy I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://second-of-may.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Igneous (by Stefany)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Igneous (by Stefany)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des trois séries :: Divers :: Créations :: Fan Fictions-
Sauter vers: