Forum des trois séries : Lost, Prison Break et Grey's Anatomy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Hanging (by Stefany)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stefany

avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Hanging (by Stefany)   Lun 18 Juin - 4:05

Titre : Hanging
Auteure : Stefany
Fandom : Lost
Personnages/Couples : Jack/Juliet
Rating : R léger
Spoilers : 3x22/3x23 Through the Looking Glass EN GÉNÉRAL
Notes de l’auteure : Inspiré de mes 3 chansons favorites du moment; ‘Makes Me Wonder’ de Maroon 5, ‘4 in the Morning’ de Gwen Stefani et ‘When I’m Gone’ de Three Doors Down. J’ai récemment fait de l’insomnie à cause de cette fic, je pouvais pas m’empêcher d’y penser, et j’avais toujours plein d’idées...j’espère qu’elle vous plaira. CETTE HISTOIRE EST ÉCRITE AU PÉSENT. Je crois pas avoir jamais fait ça pour une fic entière.

Hanging

Elle est sous la douche et l’eau coule, elle coule et coule toujours et elle ne s’arrête pas et elle n’a aucune idée si elle est chaude ou froide mais l’eau coule et elle ferme les yeux.

Elle est dans la petite douche de sa chambre d’hôtel à Los Angeles. Il y a à peine deux heures, elle était toujours à bord de ce bateau (comme les bateaux lui avaient manqués – à Miami, sur le bord de l’océan, il y avait toujours des bateaux, ces grands « buildings de la mer » comme elle aimait les surnommer avec Rachel, et elle s’était lassée de les regarder après quelques années – et elle se tenait sur l’un deux, la ramenant à Los Angeles, et c’était une sensation beaucoup plus joyeuse que celle de se tenir sur un bateau qui vous ramène sur une île voisine), ce grand bateau qui avançait lentement sur l’eau. Et à l’horizon, elle avait apperçu le rivage et elle avait sauté de joie.

Elle retournait à la maison.

Plusieurs d’entre eux avaient réservé une chambre dans cet hôtel de Los Angeles. Plusieurs d’entres eux avaient réservé une chambre au Chateau Marmont de Los Angeles – chacun avait eu droit à une chambre gratuite pour trois jours (« ces fichus survivants » avait dit un des employés à un collègue lorsqu’ils étaient tous montés dans leurs chambres respectives. « Ils ont droit à tout gratuitement parce qu’ils ont eu de la chance. Putain de crash d’avion ») – et d’autres n’avaient tous simplement pas pu réserver (Jin et Sun, dès leur arrivée, avaient acheté des billets d’avion pour retourner en Corée. Et Kate, les fédéraux l’attendaient à la porte de l’aéroport).

Juliet est toujours sous la douche et le savon est tout près mais elle ne fait aucun mouvement pour le prendre. Elle le regarde, perdu dans son monde, et l’eau coule toujours.

Juliet avait téléphoné à Rachel. Elle viendrait la prendre le lendemain, et Julian serait avec elle. Juliet avait deviné les sanglots de Rachel à l’autre bout de la ligne – « Oh, Juliet, si tu savais à quel point tu me manques! » « Tu me manques aussi... » « J’ai beaucoup de parler de toi à Julian – c’est un garçon, Juliet, c’est un petit garçon... » « Je peux lui dire un petit bonjour? » « Oh, il dort, mais demain, il sera avec moi, je te promets qu’il sera là... » - mais Juliet était épuisée à un tel point qu’elle n’avait même pas pris la peine de verser une seule larme.

Elle entend un bruit venir de quelque part dans la chambre, de l’autre côté. Elle lève doucement la tête et tend l’oreille. Elle peut entendre le bruit parfaitement. Elle n’entend plus l’eau couler le long de ses bras et de ses jambes.

Le bruit est toujours là mais elle s’en fiche et contemple à nouveau le savon. Elle n’a aucune idée de ce qui cloche.

Ils sont arrivés tard le soir, le bateau avait accosté au port le plus proche du Chateau Marmont. Elle se souvient d’avoir été prise d’un frisson. La température, malgré très comfortable, n’était pas la même que celle de l’île sur laquelle elle s’était habituée à vivre vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Mais elle se souvient aussi s’être frappée mentalement pour se plaindre de la température.

Elle n’était plus sur l’île.

Lorsqu’elle entend la porte de la salle de bain s’ouvrir, elle sursaute légèrement mais elle ne dit rien. Elle tourne discrètement la tête vers la porte de la douche, et apperçoit une silhouette au-travers. Elle regarde le plafond. La douche est si petite, un petit carré d’espace renfermé dans un monde grand comme elle n’en a aucune idée.

Elle entend le bruit de vêtements qui tombent sur le sol mais à présent le bruit de l’eau est revenu et le bruit est si fort dans ses oreilles qu’elle n’entend rien d’autre que les gouttes qui s’écrasent sur le plancher du petit carré d’espace renfermé.

Ça pourrait être n’importe qui mais elle s’en fiche. Quelqu’un veut la violer, elle s’en fiche, elle est à Los Angeles. Elle est sur le même continent que Rachel et c’est tout ce qui compte, tout ce qui lui reste.

Elle est à la maison et elle baisse les yeux vers le savon.

Elle voit du coin de l’oeil la porte de la douche s’ouvrir et la silhouette qu’elle a vu quelques secondes plus tôt est bien réelle. Elle sait qui se tient là, tout près, juste de la façon dont la porte s’est ouverte – c’est bizarre de reconnaître quelqu’un par sa façon d’ouvrir une porte, non?

Elle peut sentir la personne entrer dans la douche et refermer la porte. Juliet avance d’un pas (s’éloigner, s’éloigner, petit carré d’espace renfermé, ils vont manquer d’air à un moment, l’oxygène n’est pas éternel) pour faire plus de place. L’eau lui tombe à présent droit sur la tête, et c’est chaud, c’est brûlant, mais elle ne fait plus aucun mouvement.

Elle peut l’entendre respirer.

Quelques secondes plus tard, elle ne sait plus si c’est l’eau qui est brûlante ou bien si son épaule va s’enflammer. Ses doigts sont sur son épaule et elle ferme les yeux, et elle prend une grande respiration.

Et bientôt, elle est certaine que ses bras ne pourront plus jamais bouger car ses deux épaules se sont sûrement enflammées.

Il s’approche doucement et ses doigts descendent le long de ses bras et elle frissonne et soudain l’eau est plus chaude que jamais mais elle ne peut ressentir que ses doigts sur sa peau et rien d’autre.

Ses lèvres se posent sur son épaule et il l’embrasse doucement, légèrement, du bout des lèvres. Juliet a toujours les yeux fermés parce qu’elle est certaine que si elle les ouvre, elle est certaine qu’elle réalisera qu’elle est toujours sur cette foutue plage et qu’elle rêve de tout ça.

Une mèche de cheveux derrière son oreille, il murmure doucement : « Nous sommes à la maison » comme s’il n’y croyait pas lui-même.

Et Juliet se retourne face à Jack et se met à pleurer, la tête dans le creu de son cou. Elle pleure de joie, de tristesse, de soulagement, d’inquiétude. Elle pleure pour évacuer tout ce qui est resté en elle pendant plus de trois ans. Et elle se fiche que Jack et elle soient nus, dans la plus petite douche qu’elle n’a jamais vu, dans l’hôtel Chateau Marmont de Los Angeles au beau milieu de la nuit.

Elle pleure sur son épaule et elle se fiche qu’ils soient nus. Ils ne se sont embrassés qu’une seule fois – diable, il n’y avait même pas de langue, un petit baiser sur les lèvres, ça ne signifie rien – et maintenant, moins de vingt-quatres heures plus tard, elle pleure sur son épaule, nue, dans une petite douche carrée et elle pourrait presque sentir son érection si elle se concentrait plus avidement sur cette partie de son anatomie. C’est une situation des plus embarassante auquelle elle a été confrontée mais quand les bras de Jack l’entourent et la serre contre lui, elle ne s’est jamais sentie aussi à l’aise.

Et, elle en est presque sûre – ce ne sont peut être que des gouttes d’eau, après tout – mais Jack pleure, lui aussi. Un peu.

-

Elle est étendue sous les couvertures et ses yeux sont grands ouverts et elle regarde le plafond. Jack est étendu à ses côtés, les mains derrière la tête, contemplant lui aussi le plafond.

Juliet ne se souvient même plus s’être habillée mais elle s’en fiche car vêtements ou pas, elle est sous des couvertures et, après tout, Jack l’avait déjà vu nue il y a moins d’une heure.

Ils ne s’étaient pas embrassés, ils n’avaient pas fait l’amour – sous la douche, Jack aurait pu prendre l’avantage, elle était si misérable, et ne disait-on pas que faire l’amour sous la douche était très excitant?!. Ils n’avaient même pas dit un seul mot.

« Tu devrais retourner dans ta chambre » murmure Juliet, brisant le silence. Elle ne regarde pas Jack mais elle sent que celui-ci à la tête tournée vers elle.

« Probablement » répond-il.

Juliet l’entend se lever, traverser la pièce et ouvrir la porte.

Et la porte reste ouverte bien trop longtemps pour quelqu’un qui ne faisait que sortir.

Lorsque celle-ci se referme finalement, Juliet se déplace vers la droite, là ou Jack reposait quelques poignées de secondes plus tôt. Lorsqu’elle arrête de bouger, elle peut ressentir la chaleur du corps de l’homme toujours présente ainsi que son odeur.

Elle tourne la tête et regarde le réveil-matin. C’est toujours la nuit, et dans quelques heures Rachel viendrait la chercher.

Elle ferme les yeux et le sommeil vient rapidement la chercher.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://second-of-may.livejournal.com
Luna Girl
*Admin and Justin&Kathryn Addict*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1373
Age : 25
Localisation : California
Emploi : Collégienne
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Hanging (by Stefany)   Lun 18 Juin - 14:42

wow c'est magnifique! Vivement que je puisse (peut-être) écrire comme toi!

_________________
Ali Larter Addict

Avatar and ban by me !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven
*Admin and Jacket's side*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1219
Age : 25
Localisation : Vers Jack Shepard !
Emploi : Collègienne
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Hanging (by Stefany)   Lun 18 Juin - 19:48

WOW ! WOW !!! WOOOOOW !!!


c'est tout... tout simplement... WOW et OMG !!! ça devrait te suffire pour te dire que c'est magnifique

_________________
Just... Nicole Kidman for now

Signature de LiveJournal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3series.superforum.fr
Stefany

avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Hanging (by Stefany)   Mer 27 Juin - 3:00

Merci beaucoup les filles!

Et Luna, tu écris déjà super bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://second-of-may.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hanging (by Stefany)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hanging (by Stefany)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des trois séries :: Divers :: Créations :: Fan Fictions-
Sauter vers: