Forum des trois séries : Lost, Prison Break et Grey's Anatomy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Homecoming and Other Horror Stories (by Stefany)

Aller en bas 
AuteurMessage
Stefany

avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Homecoming and Other Horror Stories (by Stefany)   Dim 16 Sep - 2:43

Titre : Homecoming and Other Horror Stories
Auteure : Stefany
Fandom : The Office
Personnages/Couples : Ryan-centric, Ryan/Kelly
Rating : PG
Spoilers : 3x24 The Job
Notes de l’auteure : Première fic sur The Office, et en fait, première fic qui n’est pas sur Lost ou Harry Potter À VIE! La plupart d’entre vous n’avez aucune idée de ce qu’est The Office. C’est pas grave. Lisez quand même. Je suis fière de cette fic. Et je sais que je dois une fic à miss Luna Girl, mais elle ne s’écrit pas XD Sache que j’ai prévu faire un petit OS pour te faire patienter^^
Les personnages :
Ryan :
Kelly :
Michael :
Pam :
Jan :
Jim :
Dwight :

Homecoming and Other Horror Stories

Le retour de Ryan à Scranton ne se déroule pas exactement comme prévu, ce qu’il aurait dû savoir.

« Tu sais, Jan avait ton boulot avant » dit Michael, le regardant de l’autre côté de son bureau, les yeux pétillants de moquerie.

Tout ça ne peut mener qu’à une catastrophe.

« Je sais » dit finalement Ryan.

« Et maintenant elle vit avec moi, dans mon condo » continue Michael. « Aloooors, il y a un poste de libre pour être le patron sexy. Tu es intéressé? »

« Tu sais quoi? » dit Ryan, car il s’était résolu à ne plus écouter une seule phrase de ce que Michael lui disait, « Je suis ton patron. Donc, si on commencait par –»

« Question! » interromp Michael, levant sa main dans les airs en moins d’une fraction de seconde.

Des idées noires lui traverse l’esprit, mais Ryan se convainc que la question pourrait être reliée au travail. « Oui? »

« C’est quoi cette barbe? »

« Mmh » dit Ryan.

« J’aime bien » dit Michael, le regardant très attentivement. « Ça te va comme un gant. Comme. Un. Gant »

« Merci » répond sèchement Ryan. « Et si –»

« Pas d’une manière homosexuelle, juste une façon de se dire, entre deux hommes, qu’on est joli! » dit Michael. « Pourquoi est-ce qu’un homme hétérosexuel ne peut pas dire à un autre homme qu’il est beau sans créer de scandale?! »

« Um, » dit Ryan. « Ok, wow »

« Flight of the Conchords » suggeste Michael. « Hilarant »

« Ouais, je... » L’idée qu’il ait les mêmes goûts que Michael, dans tous les domaines possible, est plus que démoralisant mais peut-être que ça l’aiderait à le faire taire. « ...j’aime bien cette série »

« Adoooo-rable! » s’exclame Michael et ensuite baisse le ton jusqu’au murmure et se penche vers Ryan. « Tu comprends, toi? » dit-il en un murmure curieux. « Moi, j’y comprends rien. Ces gars sont idiots »

« Je...je crois que c’est le but » répond Ryan, incomfortable. S’il ne connaissait pas Michael, il croirait qu’il bluffait. Mais il connait Michael. Un peu trop même.

« C’est sensé être drôle? » demande Michael, fronçant les sourcils.

« Hm » dit Ryan.

« Mais l’épisode où il y avait des robots? Oh » dit Michael instantanément, et il prend sa voix de robot que Ryan connait si bien : « Allez, mon vieux, liche ma pile! »

« Hé » coupe Ryan d’une voix forte avant que Michael puisse continuer, « parlons du travail »

« Travail travail travail bla bla bla » répond Michael, faisant une grimace. « Mon pote, enlève ton bâton de mon buisson »

« Oh » répond Ryan. Et après considération, c’est tout ce qu’il peut répondre. « Non »

« Très bien, très bien, très bien » dit Michael avec un soupir. « Dis-moi tout, patron sexy Jan 2.0 »

Il lui fait un clin d’oeil.

Ryan soupire, et il ne peut s’empêcher de lancer un regard désespéré vers la caméra.

Les vieilles habitudes disparaissent rarement.

--

Lorsqu’il sort du bureau de Michael, il n’a même plus assez de force pour sortir de l’établissement sans une tasse de café. Une lobotomie ne lui ferait pas de tord non plus. Malheureusement, il ne peut avoir que le premier choix ici – quoi que, d’accord, Dwight ne manquerait aucune chance si il demanderait le deuxième – et même si le café est dégoûtant ici, il semble tellement bon que s’en est triste.

Sa tasse de café est à moitié pleine lorsque la porte de la cuisine s’ouvre et une voix familière, fredonnant la chanson Rehab, infiltre ses oreilles.

Il lève le regard, et elle est là.

Elle n’a pas changé. Jolie. Chandail rose, jupe coupée aux genous, souliers qu’il reconnait pour les avoir vu la dernière fois qu’elle l’avait traîné faire du shopping. Ses cheveux sont légèrement différents, elle vient de se les faire raccourcir. Seul le fait qu’il puisse le remarquer est bizarre.

« Oh » dit Kelly, surprise par sa présence. « Coucou, Ryan »

« Salut, Kelly » répond-t-il, et il attend qu’elle pleure. Qu’elle crit. Qu’elle lance de petits objets. Qu’elle lui lance de gros objets. Lui casse les oreilles à propos de l’ongle qu’elle s’est cassé dernièrement. Qu’elle lui pousse le réfrégirateur dessus.

À la place, elle sourit.

Ça donne un peu l’effet d’avoir un réfrégirateur qui vous tombe dessus.

« Comment c’est ton nouveau boulot? » demande-t-elle joyeusement.

« Hum » dit-il, et il se demande s’il n’a pas perdu conscience dans le bureau de Michael lorsque celui-ci lui parlait du Business Time et que finalement, tout ceci n’est qu’un cauchemar. « C’est génial »

« Chouette » dit-elle, et elle s’approche pour mettre une main sur son avant-bras. Ses ongles sont oranges et ils brillent. Ses mains donnent la même sensation qu’avant. « Je suis tellement contente pour toi! »

« Hm » dit Ryan, et il essait de ne pas remarquer l’effet que ça lui donne lorsqu’elle éloigne sa main. « Merci » Et peut-être que c’est idiot, mais il ne peut s’empêcher de demander « Comment vas-tu? »

Transition vers la catastrophe.

« Oh, je vais super bien » répond-t-elle toujours avec un sourire.

Et c’est tout.

Il attend pour d’autres petits sons, au cas où elle prenait sa respiration pour lui parler de son nouveau fond d’écran avec des chatons tellement mignons et cette chose super drôle qu’à dit son amie Jill mardi dernier et sérieusement, que se passe-t-il avec Britney? Ses pauvres bébés. Et cheveux.

Mais elle ne dit rien de cela. Rien du tout. Super bien et...c’est tout.

« Content de l’apprendre » répond-t-il finalement. « Donc –»

« Hé, j’aimerais bien pouvoir continuer à te parler et tout ça mais je dois retourner à mon bureau » dit Kelly. « Travail à faire! »

Elle avait dit la même chose à Meredith un matin lorsque celle-ci avait bu un peut trop d’alcool et qu’elle lui listait toutes ses aventures d’un soir. « Travail à faire! », dans le langage Kelly, veut dire « Tu es ennuyeux et je ne veux pas perdre mon temps à parler avec toi »

« Oh, ok » dit Ryan, prétendant ne pas la connaître assez bien pour avoir vu clair dans son jeu. « On se revoit une autre fois »

« À plus! » Il regarde la porte se fermer derrière elle.

La tasse de café à moitié remplie est oubliée sur le comptoir de la cuisine.

--

« Hé, Pam? » demande Ryan en prenant sa veston. Il ne sait d’ailleurs pas pourquoi il l’a apporté, car juin n’est pas vraiment un mois pour mettre des vestons, mais il s’était dit que ce s’était la chose à faire s’il voulait se sentir professionnel.

En rétrospective? Ce n’est pas idiot du tout.

« Oui? » dit Pam, levant les yeux de son écran d’ordinateur.

« Est-ce que Kelly semblait, tu sais...triste, lorsque je suis parti? » Il porte une grande attention à son veston lorsqu’il demande.

« Pas vraiment en fait » répond Pam, sa voix s’adoucissant légèrement. « J’ai été vraiment surprise. Elle t’a toujours...tu sais, elle t’aimait bien. Vraiment »

« Ouais » répond Ryan, prétendant que ça ne le dérange pas du tout. « Ouais, c’est bizarre »

« Bon-bizarre, au moins » ajoute Pam. « Je suis heureuse qu’elle aille aussi bien »

« Oh oui » dit Ryan, peut-être un peu trop entousiaste. « Moi aussi, défénitivement »

Tandis qu’il met sa veste, se sentant vraiment idiot de le faire, il regarde la pièce. Kelly parle avec Jim près des photocopieurs. C’est comme si elle sentait son regard, ou quelque chose du genre, car elle lève les yeux. Elle ne fait que lui sourire et lui fait un petit signe de main avant de retourner à sa conversation avec Jim. Avant qu’il est le temps de lui rendre son signe de main, elle ne le regarde même plus.

C’est rien.

« Très bien » dit Ryan à Pam. « À la prochaine »

« Bye, Ryan » dit Pam. Il ignore le soupson de pitié dans sa voix.

--

Jan est sur le stationnement, une cigarette à la main.

La dernière chose dont il avait besoin.

« Jan » dit-il se tenant sur ses gardes. Peut-être qu’elle va lui pousser un réfrégirateur dessus.

« Ryan » répond-t-elle d’une voix froide. « Ici pour le boulot? »

« Oui » dit-il. Il est en fait incapable de dire quelque chose d’autre.

« Ah » dit-elle vaguement. « C’est bien »

Il ne peut pas vraiment être d’accord là dessus.

Elle passe à côté de lui et elle a fait cinq, peut-être six pas lorsqu’il l’arrête.

« Jan? »

Elle s’arrête, mais ne se retourne pas.

« Comment avez-vous réussi? » demande-t-il, essayant de ne pas avoir l’air désespéré. « Comment avez-vous... »

Survécu? veut-il demander, mais ce serait comme déclarer la défaite.

« Je ne suis pas vraiment la personne à qui il faut demander » dit-elle, agitant la main tenant la cigarette comme évidence.

« Bon point » réalise-t-il. Jan continue son chemin à l’intérieur. Il devrait se diriger vers sa voiture mais il n’est pas certain de pouvoir bouger. Lorsqu’il avait commencer au tout début de sa carrière, il avait toujours trouvé Jan impressionante – toujours capable de se tirer d’affaire.

Il ne croit pas qu’il embrassera Michael dans le stationement de Chili’s bientôt mais sérieusement – qui sait?

--

« Comment c’était? » répète-t-il. Il est de retour à New York, dans son bureau, dans son élément, et maintenant, bien sûr, les dirigeants du documentaire veulent le voir repartir vers Scranton.

Le caméraman le fixe intensément.

« Vous savez quoi? » dit Ryan. « Allez vous faire foutre »

Le bon côté des choses, c’est qu’ils le laisseront seul pendant un moment ce qui est...génial.

Le mauvais côté des choses, tout le reste.

--

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://second-of-may.livejournal.com
Raven
*Admin and Jacket's side*
avatar

Féminin Nombre de messages : 1219
Age : 24
Localisation : Vers Jack Shepard !
Emploi : Collègienne
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Homecoming and Other Horror Stories (by Stefany)   Lun 17 Sep - 16:25

Il faut que je t'avoue que quand tu ce connais strictement rien sur "The Office" ça te désavantage énormément au niveau de la compréhension ! XD

Mais au niveau de l'écriture, que dire... Génial ! Ça faisait longtemps que je ne t'avais pas lu ! Bravo !

(j'ai du contrôler toutes les 2 secondes qui était Michael, Pam ou Jan XD)

_________________
Just... Nicole Kidman for now

Signature de LiveJournal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3series.superforum.fr
Stefany

avatar

Féminin Nombre de messages : 318
Age : 25
Localisation : Canada
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Homecoming and Other Horror Stories (by Stefany)   Dim 30 Sep - 16:27

Lol merci tout de même d'avoir lu! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://second-of-may.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homecoming and Other Horror Stories (by Stefany)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homecoming and Other Horror Stories (by Stefany)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des trois séries :: Divers :: Créations :: Fan Fictions-
Sauter vers: